19 septembre 2018

Veolia Nuclear Solutions - Federal Services, a participé au National Cleanup Workshop aux États-Unis

Veolia Nuclear Solutions - Federal Services a participé à la 4e conférence annuelle du National Clean Up Workshop à Alexandria, Virginie, du 11 au 13 septembre. Réunissant les dirigeants du ministère de l’Énergie (DOE) des États-Unis, les sous-traitants privés et les acteurs locaux, ce colloque porte sur l’assainissement radioactif du patrimoine américain hérité de la guerre froide.
 
Billy 2

Cette conférence est organisée chaque année par l’Energy Communities Alliance (ECA), le Bureau de gestion environnementale du DOE (DOE-EM) et l’Energy Facilities Contractors Group (EFCOG). L’ECA est un organisme à but non lucratif auquel adhèrent les administrations locales géographiquement proches ou concernées par les sites et activités du DOE. L’EFCOG, qui est une association d’entreprises privées gérant les activités, les installations et les sites du DOE, a pour objectif de promouvoir l’excellence d’exploitation des installations du DOE, de tous points de vue.

 

Le DOE supervise les politiques des États-Unis en matière d’énergie, de production et de sécurité des matières nucléaires. Ses compétences incluent la production des réacteurs nucléaires pour la Marine de guerre des Etats-Unis, les économies d'énergie, la recherche liée à l’énergie, l'élimination des déchets radioactifs et la production nationale d'énergie. Le Bureau de gestion environnementale est responsable, au sein du DOE, de l’assainissement radioactif, pour lequel il identifie, planifie, finance et confie en sous-traitance toutes les activités. Veolia Nuclear Solutions - Federal Services, travaille actuellement sur cinq sites nucléaires du DOE, où elle assure la gestion des déchets, la réhabilitation, la décontamination et le démantèlement. 

 

Veolia Nuclear Solutions - Federal Services a joué un rôle important pendant ce colloque, à la fois en tant que sponsor et participant

Outre son rôle de président de l’EFCOG, Billy Morrison, PDG de Veolia Nuclear Solution - Federal Services, a participé à plusieurs groupes de travail. Il a notamment ouvert la conférence et assuré la modération d’une séance de questions-réponses intitulée « Garantir l’avancement continu sur les sites du DOE-EM » avec Anne White, Secrétaire adjointe du DOE-EM. Anne White a décrit la méthode de travail du DOE-EM pour décontaminer sans danger l’héritage issu de cinq décennies de mise au point d’armes nucléaires et de recherche sur l’énergie nucléaire financée par le gouvernement. Elle a souligné combien il était nécessaire de stocker les gros volumes de déchets nucléaires en toute sécurité, de mettre hors service et de démanteler plusieurs milliers d’installations contaminées sur le plan radiologique et chimique et de remédier à la vaste contamination des eaux souterraines et de surface. Au cours de son intervention et des questions-réponses, la Secrétaire adjointe du DOE-EM s’est félicitée de l’approbation sans réserve du budget de 6,6 milliards de dollars du Bureau de gestion environnementale pour 2019 et a évoqué les nombreuses réussites enregistrées sur divers sites du DOE et la nécessité de suivre les plans décennaux mis en place dans chacun d’entre eux. Anne White a également parlé de sa principale initiative et priorité, à savoir mettre l’accent, lors des appels d’offres à venir, sur « l’état final de décontamination ».

Billy 1
D’autre part, Billy Morrison a participé à une table ronde intitulée « Garder le rythme d’acquisition et améliorer les résultats des projets » avec Angela Watmore, conseillère principale du DOE, secrétaire adjointe déléguée à l’acquisition et à la gestion de projet (DOE), et d’autres dirigeants du secteur, parmi lesquels des représentants de Bechtel, Westinghouse, Atkins/SNC, Jacobs Engineering et Leidos. Le groupe de travail s’est concentré sur les opportunités et les défis liés à l’initiative « d’état final de décontamination » du DOE-EM et sur ses effets en matière de marchés publics et d’offres.
 

L’héritage environnemental des États-Unis, une préoccupation majeure

Le National Cleanup Workshop a aussi été l’occasion de s’intéresser aux principaux sites et installations gérés par le DOE. Le Bureau de gestion environnementale s’est occupé de 90 sites à fermer, sur lesquels l’assainissement radioactif et la restauration sont achevés. Le DOE-EM gère actuellement 17 projets. Le site de Hanford, par exemple, qui a exploité au fil du temps neuf réacteurs au même endroit pour produire le plutonium du programme d’armement américain, renferme près de 200 625 m3 de déchets radioactifs dans 177 réservoirs souterrains. À travers les entreprises qui la composent, Veolia Nuclear Solutions - Federal Services soutient les travaux techniques réalisés à Hanford depuis plus de 20 ans, y compris au niveau des parcs de stockage. L'Idaho National Laboratory (INL)  dont la mission d’origine était la conception technique et les essais au banc des modèles expérimentaux de réacteurs et de combustible, applique un programme de réhabilitation de l’environnement et de décontamination des déchets. Sur le site de l’INL, Veolia Nuclear Solutions - Federal Services réalise le suivi environnemental, la surveillance et la gestion du combustible usé dans des installations agréées par la NRC. Par ailleurs, des déchets de l’INL contaminés au sodium sont depuis peu envoyés dans une installation située à Richland, État de Washington, puis traités à l’aide de la technologie GeoMelt® de Veolia Nuclear Solutions. Au total, Veolia Nuclear Solutions - Federal Services intervient sur cinq sites du DOE pour y gérer de nombreux programmes et installations nucléaires.