Mission d'assainissement en aide au Département américain de l'énergie (DoE) sur le site de Hanford

Pour aider la mission du Département américain de l'énergie (DoE) dans le traitement et la restauration des installations du Département américain de la défense, nos technologies de séparation et de stabilisation des déchets et robotisées d'accès ont été déployées avec un grand succès.

Le défi des déchets d'activité faible

Tanks of Hanford site
Un élément critique de l'effort d'assainissement sur le site de Hanford du DoE, dans l'État du Washington, consiste à trouver un moyen sûr et efficace pour gérer les 53 millions de gallons de déchets radioactifs contenus dans 177 réservoirs souterrains.

En 2003, le Département américain de l'énergie (DoE) a investi 82 millions de dollars pour rechercher une technologie complémentaire, visant à traiter les déchets d'activité faible sur le site de Hanford. GeoMelt® constituait une partie de projet pluriannuel, dans la mesure où il démontrait l'efficacité d'une solution de vitrification en vrac.


Conception d'un système de vitrification GeoMelt® propre à l'usage auquel on le destine

Dans le but de fournir une solution efficace pour stabiliser les déchets radioactifs, l'équipe GeoMelt® s'est déplacée à Hanford pour travailler à la conception, à la construction et aux essais du processus de vitrification Geomelt® In-Container Vitrification.

Notre système de vitrification GeoMelt® pour les déchets d'activité faible de Hanford peut produire 50 tonnes de verre par lot. Aujourd'hui, GeoMelt® est le seul système de vitrification qui a reçu un permis de construire et de traitement des déchets d'activité faible de Hanford.
Geomelt In-Container Vitrification System
Geomelt® mélange tous les déchets avec des vitrifiants et d'autres additifs. On applique ensuite de la chaleur pour faire fondre le mélange sol + déchets, qui sèche sous la forme de verre solide. Pendant le projet Hanford, 200 tonnes de verre ont été produites à une vitesse de 50 tonnes par lot avec GeoMelt®.
 

Résultats

Avec ce projet, l'équipe GeoMelt® a réussi :
  • À créer plus de 200 tonnes de verre durable et résistant au lessivage
  • À produire la conception complète d'un prototype d'installation GeoMelt® ICV pour démontrer la capacité et la flexibilité de cette technologie
  • À vérifier que toutes les émissions gazeuses étaient traitées efficacement avant leur libération et étaient conformes aux exigences de qualité de l'air
  • À confirmer l'acceptabilité de la composition du verre pour une plage de flux de déchets
  • Par ailleurs, une étude qui a duré 10 ans, réalisée par le DoE a confirmé que GeoMelt® avait le coût du cycle de vie le plus bas
> Pour en savoir plus sur la stabilisation des déchets radioactifs
> Pour en savoir plus sur la technologie de vitrification GeoMelt