Technologies

Traitement de liquides contaminés sur colonnes de séparation

Veolia Nuclear Solutions a mis au point plusieurs types de matériaux non organiques dédiés (Ion Specific Media, ISM®) permettant d’extraire de façon sélective les isotopes radioactifs (césium, strontium, technétium, iode, entre autres) des liquides contaminés.

Nos produits ont été utilisés pour traiter les eaux contaminées dans de nombreux projets différents : dépollution des eaux souterraines contaminées à la suite d'une fuite radioactive, piscines de stockage des combustibles nucléaires et eaux de process de centrales nucléaires, ainsi qu’à Fukushima pour le traitement des eaux de refroidissement du cœur fondu des réacteurs.
 

Une technologie éprouvée : l’échange ionique

En s'appuyant sur la technique des échanges ioniques – un phénomène naturel découvert il y a 150 ans et maîtrisé depuis par les scientifiques et les ingénieurs – les substrats ISM de Veolia Nuclear Solutions permettent de capter les radionucléides en libérant à la place un autre ion non contaminé : de cette manière, le liquide est décontaminé de manière efficace et économique. L'échange d'ions joue donc un rôle crucial dans le traitement des déchets nucléaires liquides.
Ion
 

Les tamis moléculaires

Les radionucléides à demi-vie longues tels que le césium-137, le strontium-90, l'iode-129 ou le technétium-99 sont dangereux pour l'environnement et en particulier pour la santé humaine. Nous éliminons ces risques grâce à nos produits ISM®. Voyons en détail comment cela fonctionne : les molécules échangeuses d'ions peuvent capturer les ions en fonction de leur taille et de leur charge. Imaginez une clôture à mailles métalliques : les fils délimitent des orifices dans lesquels se trouvent des balles de golf. Si une balle de tennis vient à heurter la clôture en un point, elle déplace la balle de golf qui s’y trouvait et se bloque à sa place dans les mailles de la clôture. En réalité, les radionucléides tels que le césium - ionisés en solution- se comportent pendant le processus d'échanges d'ions comme la balle de tennis, en se substituant aux ions sodium du tamis moléculaire et sont capturés par ledit substrat d'échange.
Ion Specific Media

 

Flexible et efficace

Veolia Nuclear Solutions propose plusieurs type de substrats ISM® : nous proposons des substrats naturels à base de zéolites, de titanosilicates, de phosphates ou des substrats spéciaux - entièrement synthétiques - pour les radionucléides les plus difficiles à capter.

Nos substrats présentent de nombreux avantages par rapport aux matériaux concurrents:
  • Résistance aux radiations
  • Faible sensibilité au pH et à l'eau salée
  • Excellent agent de vitrification (pour la stabilisation finale des substrats)

Nos substrats ISM®sont disponibles sous trois formes différentes en fonction des besoins :
  • poudre pour travail en « batch »
  • granulaire pour utilisation en colonnes
  • billes sphériques pour applications spéciales
Les substrats ISM sont particulièrement résistants et supportent des contraintes d'exploitation assez larges. De plus, ils sont compatibles avec les systèmes de filtration et de déminéralisation déjà installés dans les centrales nucléaires. En outre, des systèmes mobiles dédiés (MSM) permettent de déployer rapidement les substrats ISM dans des endroits non accessibles (en raison des conditions radiologiques ou de la présence de produits dangereux) .
 

En savoir plus

> Pour en savoir sur nos systèmes mobiles spécialisés (MSM)
> Pour en savoir plus sur les substrats ISM®
> Pour découvrir comment nous séparons le césium et le strontium de l'eau contaminée à Fukushima Daiichi
> Pour en savoir plus sur nos offres de traitement de liquides contaminés